Aimons nos parents de leur vivant

Si nous devions dresser une liste de tout ce que nos parents ont fait pour nous, depuis le jour de notre arrivée au monde, 

cette liste serait tout simplement interminable et ni l’encre ni le papier ne suffiraient.

« AbduLlah ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) vit un jour, lors du pèlerinage, un musulman prendre sa mère sur son dos et faire le tawaf autour de la Ka’ba. Alors, il appela cet homme et lui demanda qui était cette dame qu’il portait sur son dos. L’homme lui répondit que c’était sa mère et il demanda à ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) s’il s’était acquitté ainsi de ses devoirs, de sa dette, vis-à-vis de sa mère. ‘AbduLlah ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) lui répondit : « Par Allah ! Tu ne t’es même pas acquitté d’un seul cri que ta mère a poussé le jour où elle t’a mis au monde.»

Nos mères et leurs souffrances avant même notre naissance

« Nous avons recommandé à l’homme d’être bienveillant envers son père et sa mère. Sa mère le porte dans la douleur et le met au monde dans la douleur. Et pendant trente mois, elle endure les fatigues de sa gestation et de son allaitement. » 

Sourate 46 Verset 15

Avant même notre arrivée au monde, nos mères commencent à souffrir pour nous. Eh oui, 9 mois de grossesse, plus ou moins difficiles et éprouvants pour chacune, pendant lesquels elles sont déjà soucieuses de notre santé et de notre bien-être. Parfois obligées de rester alitées durant toute la grossesse, à devoir subir des examens de suivis, sans compter la fatigue, les carences… mais malgré tout, nos mères supportent, oui supportent, patientent, car elles ne souhaitent qu’une chose, que leur enfant arrive au monde en bonne santé bi idnillah. Le jour de l’accouchement, une nouvelle épreuve attend ces mères, celle-ci peut durer des heures, des heures de souffrance, mais dès que cette nouvelle maman voit son enfant, alors soubhanAllah tout est oublié. A partir de là, elle sait que plus rien ne sera jamais pareil pour elle, ce petit être compte désormais sur elle.

« D’après Abû Houreira (qu’Allah l’agrée) , un homme vint trouver le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) et dit :
« Ô Messager d’Allah, quelle est la personne la plus digne de ma bonne compagnie ? » Il répondit : « Ta mère » L’homme reprit : « Qui d’autre, ensuite ? » Il répondit : « Ta mère » L’homme répéta : « Qui d’autre, ensuite ? » Il répondit de nouveau : « Ta mère » « Ensuite ? » demanda l’homme une dernière fois ; il répondit alors : « Ton père. ».
(Al Boukhari (5/2227), hadith n° 5626.)

Nos pères et leurs sacrifices inestimables

« Le prophète nous dit qu’un fils ne saurait s’acquitter de la dette qu’il a envers son père sauf s’il trouve son père réduit à l’esclavage et qu’il l’affranchit et lui rend sa liberté »

Impossible de quantifier non plus les sacrifices de nos pères, dès le départ nous parlons pour certains du fait d’avoir du quitter leurs pays d’origine, leurs familles, leurs racines, pour arriver dans un autre, avec une toute autre culture et patienter, alors qu’ils étaient dénigrés, considérés comme de simples étrangers et tout cela pourquoi? Pour offrir le meilleur à sa famille, subvenir à ses besoins. Certains ont du travailler des années dans des conditions très difficiles, ont du apprendre à s’adapter face à toutes les épreuves, mais ils ont patienté parce qu’il le fallait.

Ces parents qui souhaitent toujours mieux pour nous

 

 

15373
15373

Tout au long de leur vie, nos parents se battent pour nous, se sacrifient pour nous, pourquoi? Parce que leur amour pour nous est inestimable, parce que, tout simplement, ils veulent toujours ce qu’il y a de mieux pour nous. Il n’y a qu’un parent pour souhaiter que son enfant fasse mieux que lui. Combien de fois avons-nous entendu nos parents, alors que nous étions souffrants, dire « si seulement j’étais à sa place »! Et Allah sait qu’ils sont très sincères, oui prêts à souffrir à notre place tant notre bonheur est important à leurs yeux.

« D’après Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée), un homme s’est rendu auprès du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et a demandé la permission de partir au djihad. Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui a dit: « Est-ce que tes parents sont vivants ? ». L’homme a dit: Oui. Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Accomplis ton djihad auprès d’eux ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3004 et Mouslim dans son Sahih n°2549)

Aimons nos parents et prouvons-leur

« Nous avons recommandé à l’homme d’être bienveillant à l’égard de ses parents, car sa mère a enduré de multiples souffrances en le portant dans son sein, en le mettant au monde et en l’allaitant deux années durant jusqu’au sevrage. Sois donc reconnaissant envers Moi et envers tes parents ! C’est vers Moi que se fera votre retour »
Sourate 31 verset 14

N’ayons pas honte et ne soyons pas fiers, soyons tout simplement capables de dire « je t’aime » à nos parents, de leur prouver, et ce, quotidiennement. S’ils sont proches de nous, visitons-les, s’ils sont loin, prenons de leurs nouvelles. Et lorsque nos parents prennent de l’âge, soyons là pour eux, comme ils l’ont été pour nous, toutes ces années, entre larmes, fatigue et nuits blanches. 

Le fait de devenir parent à notre tour nous permet de réaliser encore mieux tous leurs sacrifices. Alors soyons patients avec eux, aimons-les, aidons-les, soignons-les. Profitons d’eux tant que nous le pouvons car le jour où ils seront rappelés nos regrets seront inestimables et nous serons certainement inconsolables, car qui, qui saura nous conseiller mieux qu’eux, qui saura nous aimer plus qu’eux, qui saura apaiser nos souffrances et panser nos blessures mieux qu’eux?

« Abu Hurayra rapporte ces paroles du prophète (sur lui la Grâce et la Paix) : Qu’il soit humilié, qu’il soit humilié, qu’il soit humilié, celui qui a connu ses parents âgés et qui (malgré cela), n’est pas entré au Paradis. »
(Rapporté par Muslim).

parents-et-lislam

Puisse Allah soubhanah wa ta’ala préserver nos parents et leur accorder le Jennah Firdaous!

Crédit média: muslimvillage.org / peacedeen.wordpress.com
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *