Comment sont nés les bonbons?

Candine, bonbons

Les bonbons ? On pourrait en dévorer des dizaines et des dizaines.

Crocodiles, fraises, bouteilles de coca, oursons en chocolat… Pourtant sait-on vraiment d’où ils viennent ? Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les sucreries ? Chez Candine Halal, nous sommes remontés aux origines de la gourmandise.

Cool beans - assortiment fruits rouges

Le sucre, d’abord un remède

Il y a plus de deux mille ans, ce sont les Perses qui mettent la main sur une sorte de roseau donnant du miel : la canne à sucre. Les différentes conquêtes, les guerres, vont rapprocher cette canne à sucre de la région méditerranéenne et de l’Europe. On se régale du sucre qui en provient et un véritable commerce se met en marche. L’Amérique est aussi concernée. Cependant, le sucre est une matière onéreuse et pas totalement démocratisée. Ce qui peut grandement nous étonner étant donné sa situation aujourd’hui. D’ailleurs à l’époque, on le classe parmi les remèdes ! Le sucre guérit…

Le bonbon, le privilège du bourgeois 

Petit à petit, les recettes autour du sucre vont se multiplier, au début du XVème siècle. Les fruits confits, les marmelades, les marrons glacés, les dragées, les nougats… La confiserie prend son envol rendant par la même occasion célèbres les régions de France qui créent de nouvelles recettes. Les confiseurs ouvrent leurs portes à Paris mais aussi en province. Les bourgeois sont les privilégiés, le bonbon est fait pour le riche. Vers la fin du XIXème siècle, les nouveaux bonbons sont de plus en plus nombreux. Par la suite, au sucre de canne vient s’ajouter le sucre de la betterave. Cela va permettre au bonbon de se démocratiser totalement, il n’est plus la gourmandise du plus riche. 

Marshmallows pink & white
Marshmallows pink & white

Aujourd’hui, en 2015, toutes les fêtes sont bonnes pour consommer des bonbons ! D’ailleurs votre bonheur en bonbons se trouve forcément sur notre boutique, Candine. Simplement pour la gourmandise, pas besoin de grandes occasions !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *